Laboratoire Communication, culture & Société

Sophie Deshayes

dimanche 16 mai 2004 par Sophie Deshayes

Navigation rapide

« Savoirs et paroles médiatisées au musée, analyse communicationnelle de l’audioguidage »

Thèse soutenue le 10 décembre 2009 à l’ENS-LSH, Lyon

Composition du Jury :

Directeur de la thèse : Joëlle Le Marec, professuer, ENS-MLSH, Lyon

Président du jury : Bernard Schiele, UQAM, Québec, Canada

Pré-rapporteurs : Jean Davallon, professeur, Université d’Avignon et des pays de Vaucluse ; Michèle Gellereau, professeur, Université Charles de Gaulle, Lille 3

Examinateur : Françoise Massit Folléa, Maison des sciences de l’homme, Paris.

Délibérés : mention très honorable et félicitations votées à l’unanimité

Résumé (francais)

Le développement de la médiation culturelle est un phénomène massif des transformations des musées français des 30 dernières années. La thèse décrit un large spectre d’approches visant à la prise en compte des publics (dispositifs d’enquête et d’évaluation, dispositifs de médiation) qui permettent de situer historiquement le développement des audioguides.

L’analyse communicationnelle de ce secteur d’activité entre 1999 et 2009 est centrée sur la façon dont l’institution muséale organise la place des publics dans les démarches d’innovation et sur la manière dont les publics investissent les outils d’aide à la visite. L’audioguide est appréhendé comme dispositif de médiation des savoirs savants en sciences humaines et sociales (musées des beaux-arts, d’histoire, d’art et de société, de civilisation).

De nombreuses enquêtes, menées auprès des publics des musées français et auprès des professionnels impliqués, contribuent à la connaissance de l’usage des dispositifs mobiles en contexte culturel.

L’ancrage théorique est triple : l’approche relève de l’analyse du musée comme média ; elle s’appuie sur les travaux portant sur les usages des technologies de l’information et de la communication. Elle mobilise enfin l’analyse des phénomènes de vulgarisation, où la question de l’implication du chercheur dans la communication est assumée.

Les pratiques sont analysées en termes de logiques d’usage, de stratégies et horizons d’attente manifestant différents contrats de communication au musée. Visant à une meilleure connaissance de la complexité des phénomènes de communication des savoirs, l’attention est portée à un triple niveau : enjeux de médiation des connaissances scientifiques, enjeux culturels de partage des savoirs et enjeux économiques qui gouvernent désormais l’articulation public/privé dans le domaine muséal français.

Mots clés : muséologie, médiation, communication, savoirs, vulgarisation, audioguide, mobilité, évaluation, étude de public, usages, innovation.

Contacter Sophie Deshayes

« Knowledge and recorded discourse in museums, a communicational analysis of audio guides »

Abstract

The growth and development of cultural mediation has been an enormous phenomenon in the transformation of museums over the last thirty years. The thesis describes the development of audio-guides placed in this historical context.

The communicational analysis of this sector between 1999 and 2009 is based on the way in which museum institutions have incorporated visitors in their innovation practices and how the visitors have adopted these visit guides. The audio-guide is seen here as a cultural mediation tool for learning and knowledge in the social and human sciences (arts, civilisation, history, and art and society museums).

The results from a large number of surveys of visitors to French museums and museum staff enhance the comprehension of the use of mobile guides within the cultural context.

There are three key theoretical strands for this work ; it draws from analyses of the museum as a form of media, builds on research into the use of information and communication technology. It also brings into play analysis of popularization phenomenon where questions related to the role of the researcher are active and implicit.

The practices are analysed according to logics of use, strategic aims, and in terms of expectations, which reveal different communication contracts at the level of the museum. Seeking a better understanding of the complexity of the phenomenon which makes up the communication of knowledge and learning, attention is focussed at three levels : issues in the mediation of scientific knowledge, cultural issues in knowledge sharing and economic issues related to the public/private sector split which currently presides over French museums.

Key Words : M