Laboratoire Communication, culture & Société

Clémence Emprin

Enjeux politiques de la communication de l’écologie : discours et pratiques autour de la biodiversité

vendredi 21 mars 2008

Direction de thèse : Joëlle Le Marec

Laboratoire d’accueil : "Communication, Culture et Société" (UMR 8562), Ecole Normale Supérieure Lettre et Sciences Humaines (Lyon)

Année d’inscription : 2008

Aujourd’hui les problèmes d’environnement sont des enjeux politiques majeurs, la recherche en écologie et les chercheurs sont amenés à prendre position par rapport à une forte demande sociale et politique. Les questions des rapports des sciences aux politiques publiques et des modes de décision reste particulièrement aiguës dans ce domaine [1] qui a contribué à leur émergence (Bonneuil, 2004).

Peut-être plus que toutes autres sciences, la communication de l’écologie a alors une dimension éminemment politique. Or, la communication médiatique de la science prend des formes et fonctions très variées (Jeanneret, 1994 ; Babou, 1999). Que dit la communication sur l’écologie des relations science et société ? L’écologie est-elle, comme l’écrit Latour (2004), opératrice de démocratisation des sciences ? Est-elle porteuse d’une nouvelle grille de lecture des problèmes socio-politiques ? Quelles sont les conséquences pour les communautés scientifiques de ce lien prépondérant à la politique ? Comment les chercheurs se positionnent-ils par rapport aux enjeux socio-politiques ? S’en distancient-ils, les introduisent-ils dans leur recherche ou ces derniers amènent-ils les chercheurs à sortir du cadre de leurs recherches ?

La question de la place de la recherche et du chercheur en écologie dans la société se trouve d’autant plus fortement activée dans une communauté en structuration comme celle de la biodiversité. Si ce concept, élaboré par Wilson en 1986, décrit une réalité connue depuis longtemps (Arnould, 2005), il acquière un statut nouveau en 1992 lors de la conférence de Rio (Blondel, 2005). Objet d’une convention internationale, la biodiversité est depuis un thème phare affiché successivement par la création de l’institut national de biodiversité (2000), le lancement d’IMoSEB (International mechanism of scientific expertise on biodiversity, 2006) ou par le grenelle de l’environnement (2007).

Cette notion est aussi chargée de sens dont la communauté scientifique seule ne peut rendre compte. Ainsi, on peut lui attribuer plusieurs acceptions (Blondel, 2005), la décomposer en niveaux de signification (Micoud, 2005) ou encore la considérer comme un point de rencontre entre différents systèmes (Arnould, 2005). Comment les différents acteurs investissent-ils cette notion ? Plusieurs représentations de l’articulation entre science et politique sont-elles apparentes ? Pour répondre à ces questions nous nous proposons de suivre une problématique autour de la biodiversité dans les différents espaces médiatiques (scientifique, militant, vulgarisation scientifique et grand public) afin de voir apparaître et se confronter des logiques d’appropriation en fonction des enjeux propres aux différents espaces. En amont, il s’agira de travailler sur la structuration de la communauté de recherche sur la biodiversité ainsi que la place de l’écologie et de la biodiversité dans les médias. Cette analyse comparative des discours médiatiques nous semble devoir s’articuler à une réflexion sur les pratiques des acteurs. A cette occasion, il s’agira d’ancrer localement l’investissement de la thématique par les acteurs à travers des pratiques (de recherche, d’information, d’expertise, militantes…).

Contact : Clémence Emprin

[1] Pour s’en convaincre il suffit de regarder le succès de la conférence internationale Biodiversité, Science et Gouvernance ou celui des programmes Concertation, Décision Environnement ou Action publique, Agriculture et Biodiversité tous deux reconduits (1999-2008) et (2000-2008).


Home page | Contact | Site Map | Private area | Statistics | visits: 290258

Site created with SPIP 1.9.2p + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSThèses et mémoires RSSThèses RSSThèses en cours   ?

Creative Commons License