Laboratoire Communication, culture & Société

Christiane Kapitz

dimanche 16 mai 2004

L’éthique dans les discours médiatiques à propos de science : approche diachronique (1970-2002)

Direction de thèse : Joëlle Le Marec

Co-direction : Igor Babou

Laboratoire d’accueil : "Communication, Culture et Société" (JE 2419), Ecole Normale Supérieure Lettre et Sciences Humaines (Lyon)

Année d’inscription : 2002

Thèse soutenue :

Christiane Kapitz a souteny sa thèse de doctorat en sciences de l’information et de la communication le le 29 juin 2007 à l’ENS LSh à 14h en salle F02.

Titre de la thèse : L’éthique, une nouvelle figure du lien entre science et société ? Approche socio-discursive d’un phénomène de communication

Composition du jury :

- Beaudouin Jurdant (Professeur des universités, Université Paris VII, président du jury)
- Yves Jeanneret (Professeur des universités, Université d’Avignon)
- Joëlle Le Marec (Professeur des universités, ENS LSh, directrice de la thèse)
- Igor Babou (Maître de conférences, ENS LSh, co-directeur de la thèse)
- Jean François Tétu (Professeur des universités, université Lyon 2/IEP)
- Suzanne de Cheveigné (Chargée de recherche, CNRS/Shadyc)
- Anne Cambon-Thomsen (DR, CNRS/Inserm Toulouse)

La thèse a obtenu la mention très honorable avec les félicitations du jury

Résumé :

L’activité scientifique, notamment dans le champ de la biologie, de la médecine et de la génétique, est soumise à un triple regard : celui des chercheurs eux-mêmes, plutôt orienté vers une réflexion sur la portée et les applications de leurs découvertes, celui des pouvoirs publics basé sur l’estimation des enjeux de celles-ci pour la société, celui du public, enfin, qui revendique le droit à être informé, consulté et pris en compte dans les choix effectués. Ces différents regards sont soumis à une interrogation éthique, qui tend à devenir centrale compte tenu de certaines avancées scientifiques du domaine médical et biologique. Cette interrogation est très vive quand elle concerne l’identité, le rapport au corps ou les relations homme-animal dans le cas des greffes ou du don d’organe qui sont au centre de la problématique. Dans ce domaine, les avancées de la biologie, de la médecine et de la génétique bousculent des représentations de l’homme, du corps, de la vie ou encore des relations entre espèces. La presse, d’information générale ou spécialisée, rend compte dans son discours de ces questions éthiques par le biais de différents acteurs, le plus souvent scientifiques, mais aussi politiques ou institutionnels (notamment les membres des comités d’éthique).

Notre travail de recherche étudie la place de l’éthique dans l’information, et son rôle en posant les questions suivantes :

- l’éthique est-elle une question centrale ou marginale, dans l’information ?
- l’éthique s’inscrit-elle dans un champ d’expertise (au travers de discours d’acteurs spécifiques) ou s’insère-t-elle plus largement dans des réflexions sur le rapport science/société ?
- dans quelles formes discursives (argumentations, thèmes, figures de rhétorique, énonciation, etc.) le discours médiatique incarne-t-il la réflexion sur l’éthique ?

Ce travail s’articule autour de plusieurs axes :

- une étude diachronique des discours de presse à propos des dons d’organes et des greffes, de façon à observer l’évolution du questionnement éthique, à la fois dans sa forme et dans son contenu
- une mise en relation de ce corpus avec certains éléments des fonctionnements sociaux qui le sous-tendent (structure et modes de fonctionnement des comités d’éthique, événements scientifiques marquants, représentations sociales
- une étude anthropologique des débats au sein d’un comité d’éthique

Publications :

Kapitz, Christiane, Xénogreffes : l’éthique dans la presse quotidienne française, Communication & Langages n° 138, décembre 2003


Home page | Contact | Site Map | Private area | Statistics | visits: 290258

Site created with SPIP 1.9.2p + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSThèses et mémoires RSSThèses RSSThèses soutenues   ?

Creative Commons License